Aller au contenu

Gérer les serveurs d'exécution automatisée

Ajouter, modifier, supprimer un serveur d’exécution automatisée

Squash TM peut se connecter avec deux serveurs d'exécution automatisée différents : l'orchestrateur Squash pour l'automatisation des tests avec Squash AUTOM (type "SquashAUTOM") et Jenkins pour l'automatisation des tests avec Squash TF (type Jenkins).

L'ajout et la configuration d'un serveur d'exécution se fait depuis le menu "Serveurs>Serveurs d'exécution automatisée" de l'espace Administration.

Gestion des serveurs d'exécution automatisée

À la création d'un serveur, le nom, le type et l'URL du serveur (la plus courte possible) doivent obligatoirement être renseignés.

Ajout d'un serveur d'exécution automatisée

Attention

La suppression d'un serveur d'exécution automatisée associé à au moins un projet ou une exécution entraîne la suppression des liens vers les rapports de résultat et d’exécution mais aussi l’association des scripts d'automatisation aux cas de test. Les exécutions des cas de test automatisés restent néanmoins accessibles. Attention, cette action n'est pas réversible.

Configurer un serveur d'exécution automatisée Squash AUTOM

Configurer la connexion à l'Orchestrateur Squash

Pour que Squash TM communique avec l'Orchestrateur Squash, il est nécessaire de configurer les deux URL suivantes :

  • URL du receptionist : il s'agit de l'URL saisie à la création du serveur. Elle est utilisée pour lancer l'exécution des tests automatisés avec Squash AUTOM.
  • URL de l'observer : elle permet de récupérer les informations de l'orchestrateur Squash. Si cette URL n'est pas configurée dans Squash TM, elle reprend la valeur de l'URL du receptionist.

Il existe deux approches pour définir ces URL au niveau de l'Orchestrateur :

  • l'orchestrateur Squash est installé derrière un reverse proxy : les URL du receptionist et de l'observer son identiques et communiquent avec Squash TM via le même port.
    Exemple :
    • URL du receptionist : https://monorchestrateur.com
    • URL de l'observer : https://monorchestrateur.com
  • l'orchestrateur Squash n'est pas installé derrière un reverse proxy : les URL du receptionist et de l'observer sont différentes. Par défaut, les ports exposés sont le 7774 pour le receptionist et le 7775 pour l'observer. La base de l'URL peut également différer. Exemple :
    • URL du receptionist : http://127.0.0.1:7774
    • URL de l'observer : http://127.0.0.1:7775

En savoir plus

Pour en savoir plus sur l'installation et la configuration de l'Orchestrateur Squash, consulter la documentation Squash AUTOM/DEVOPS.

Pour que le serveur soit fonctionnel, il faut également lui associer un token d'authentification généré depuis l'Orchestrateur Squash.

Info

Avec Squash AUTOM, la présence d'un token est obligatoire pour la bonne exécution de tests automatisés depuis Squash TM. Dans le cas où l'authentification au serveur d'automatisation n'est pas requise par ce dernier, il faut quand même renseigner une valeur quelconque de token dans Squash TM. Le token peut également être renseigné au niveau des projets.

Page de consultation d'un serveur d'exécution automatisée de type Squash AUTOM Page de consultation d'un serveur d'exécution automatisée

Définir un environnement d'exécution par défaut

L'Orchestrateur Squash permet de déclarer des environnements d'exécution par le biais de ssh ou d'un agent.
Chaque environnement d'exécution est entre autres caractérisé par un ensemble de tags qui correspondent aux capacités qu'il offre : OS (obligatoire), navigateur ou autre.

En savoir plus

Pour plus d'informations sur la définition et les cas d'utilisation des tags d'environnements, consulter la documentation Squash AUTOM/DEVOPS{:target="_blank"} TBD

Dans Squash TM, pour les serveurs d'exécution automatisée de type 'Squash AUTOM', le bloc Environnements permet de consulter les environnements disponibles avec leurs tags et de définir des tags d'environnements par défaut.

Les environnements disponibles s'affichent dans le tableau "Environnements disponibles". Il comporte notamment la liste des tags associés à chaque environnement. Ces informations sont renvoyées en temps réel par l'Orchestrateur Squash. Les environnements affichés sont dépendants du jeton saisi dans le bloc Politique d'authentification et des permissions de ce jeton sur chaque environnement.

Le champ "Tags d'environnements par défaut" permet de définir des valeurs par défaut parmi les tags associés à l'ensemble des environnements disponibles.
A chaque fois qu'une valeur est sélectionnée, le tableau "Environnements disponibles" est automatiquement filtré pour indiquer à l'administrateur si la combinaison de tags sélectionnés correspond ou non à au moins un environnement disponible.

A l'exécution des tests automatisés, ces tags sont proposés par défaut à l'utilisateur (il peut les modifier) pour cibler un environnement d'exécution correspondant aux valeurs sélectionnés.

En savoir plus

Le jetons et les tags d'environnement par défaut peuvent être également définis au niveau des projets liés au serveur Squash AUTOM. Dans ce cas, ce sont ces valeurs qui sont proposées par défaut lors de l'exécution des tests automatisés. Pour en savoir plus, consulter la page Associer un serveur d'exécution automatisée Squash AUTOM à un projet.

Associer des variables d'environnement et définir leur valeur par défaut

Les variables d'environnement permettent d'indiquer entre autres les identifiants, le type d'environnement (prod/préprod), la branche git, ou encore le navigateur avec lequel lancer les tests.
Contrairement aux tags d'environnement qui sont renvoyés par l'Orchestrateur Squash, les variables d'environnement sont à définir dans Squash TM.

En savoir plus

Pour plus d'informations sur les cas d'utilisation des variables d'environnement, consulter la documentation de Squash AUTOM/DEVOPS

Le bloc Variables d'environnements permet d'associer des variables d'environnement préalablement créées dans l'espace Administration>Entités et de définir leur valeur par défaut.

Pour associer une variable d'environnement au serveur d'exécution automatisée, cliquer sur le bouton Ajouter et sélection la ou les variables d'environnement à associer.

Association variable environnement

Une fois la variable d'environnement associée, il est possible de lui attribuer une valeur par défaut. Cette valeur par défaut peut être redéfinie au niveau du projet. Seuls les lettres, nombres, tirets (- et _), points et espaces sont autorisés.
A l'exécution des tests automatisés, cette valeur est proposée par défaut à l'utilisateur mais il peut la modifier.

Bloc variables d'environnement

Pour dissocier une ou plusieurs variables d'environnement d'un serveur d'exécution automatisée, cliquer sur le bouton Dissocier.

Configurer un serveur d'exécution automatisée Squash TF

Lors de l'ajout d'un serveur d'exécution automatisée de type Jenkins, la case "Autoriser le choix manuel du serveur d'exécution au lancement des tests automatisés (Implique que ce serveur est un serveur maître)" permet de choisir le serveur d'exécution lors du lancement des tests dans le cas de l'utilisation d'un serveur maître avec des serveurs secondaires.

Pour que le serveur soit fonctionnel, il faut également lui associer des identifiants : un login et mot de passe Jenkins valides.

Page de consultation d'un serveur d'exécution automatisée de type Jenkins Page de consultation d'un serveur d'exécution automatisée